Cartes conceptuelles

Menu
P

Cette section présente ce que j'ai réussis à documenter jusqu'à ce jour sur le sujet. Vous y retrouverez du matériel venant d'une présentation sur les applications pédagogiques des cartes conceptuelles, ainsi que ma humble veille sur le sujet (pour laquelle je consacre, hélas, pas suffisamment de temps). Les contenus sont en constante évolution, ne soyez donc pas surpris de voir apparaître (ou disparaître!) des sections au fil du temps.

Mes remerciements à M. André Laflamme de l'Université de Montréal, pour m'avoir si généreusement introduit à l'intégration des cartes conceptuelles dans mon rôle de conseiller pédagogique, ainsi qu'à mon collègue Christian Barrette de l'Université de Sherbrooke qui, par ses écrits, m'a grandement aidé à mûrir mes réflexions sur le sujet.


 

<< Multiples appellations sommaire Fondements théoriques >>
Différent d'une carte mentale!

Christian Barrette, conseiller et formateur PERFORMA et chargé de cours à l'Université de Sherbrooke, souligne  que la carte conceptuelle ("concept maps") diffère des cartes mentales ("mindmaps") en mettant l'accent "sur l’expression formelle de liens entre des unités conceptuelles.", alors que « La carte mentale est idiosyncrasique; elle est d’abord destinée à son auteur. Elle sert à faire aboutir un processus de réflexion et pourra aider le professeur à concevoir un nouveau cours, ou des élèves à préparer un débat ou un essai. »

Source: Cartes mentales ou cartes conceptuelles, http://adte.ca/logilibre/cartes-mentales-ou-cartes-conceptuelles/

Cette distinction rejoint ma propre utilisation des cartes mentales.  Celles-ci me servent plus souvent qu'autrement à débuter un processus de conception: la carte n'est pas en soi le produit fini du processus, mais une première étape pouvant éventuellement aboutir vers la production d'un document.

Régis Robineau résume bien les distinctions entre les deux types de schéma dans le tableau ci-dessous:

Carte conceptuelle (concept map) Carte mentale (mind map)
Représentation en réseau(réticularité) Représentation en arbre (arborescence) à partir d'une idée centrale
Cartographie de l'univers réel d'un ou de plusieurs concepts Reflet personnel de la pensée
Liens étiquetés: emphase sur les connexions sémantiques entre les concepts Relations non spécifiées entre les idées
Lecture du haut vers le bas Lecture du centre vers l'extérieur
Niveau de complexité moyen à élevé Niveau de complexité faible
Règles de représentation formelles et strictes Règles moins formalisées, plus flexibles
Mémorisation difficile Mémorisation plus facile
Compréhension aisé par d'autres personnes Compréhension plus problématique: tendance idiosynchrasique des mind maps

Source : Régis Robineau http://mindcator.free.fr/index.php?cote=130

 

Carte conceptuelle VS carte mentale: si une image vaut mille mots...

Plusieurs concepts, étiquetage des liens entre les concepts, présentation en réseau

Un concept central, aucune étiquetage entre les concepts, présentation radiale

 



derniere modification par Administrator (admin)  le Jun 03 2014  a 2:19 PM
<< Multiples appellations sommaire Fondements théoriques >>